Prévention Spécialisée

Accueil Établissements & Services Prévention Spécialisée Prévention Spécialisée

Notre établissement de Prévention Spécialisée est original car il dépasse les contours des traditionnelles équipes de prévention « Rue ». En effet, nous sommes ici, face à un établissement qui tire sa force de la complémentarité de ses 3 services d’intervention socio-éducative, et d’un accueil loisirs sans hébergement qui profite de la compétence de ces 3 services. Pour rappel, ces 4 services sont :

1) La Prévention Spécialisée « Rue »

Aller vers la page "PREVENTION RUE"

7 éducateurs spécialisés sont supervisés par une chef de service. Ils interviennent auprès des jeunes de 6 à 26 ans et de leurs familles et prioritairement âgés de 11 à 21 ans. Ils sont présents au sein de 3 communes (Saint-André-les-Vergers, Saint-Julien-les-Villas, Bréviandes).

La  prise de contact reste anonyme et totalement volontaire. Les éducateurs de rue proposent un accompagnement éducatif, un suivi individualisé adapté à la demande et au projet du jeune et de sa famille. Ils leur proposent une écoute, des pistes, des orientations, une méthodologie afin qu’ils puissent accéder ensuite aux structures de droit commun.

  • Cheffe de Service : Valérie Millet Tel / 06 13 60 10 87 / Mail : valerie.millet@aase.asso.fr
  • Secteur Saint-André-Les-Vergers : 06 03 85 17 75 / 06 22 02 48 57
  • Secteur Saint-Julien-les-Villas – Bréviandes : 06 11 54 15 67

Le Public

Notre action s’oriente vers un public âgé de 6 à 26 ans et prioritairement âgé de 11 à 21 ans, en difficultés sociales, en souffrance et cumulant des carences diverses et des problématiques multiples : familiales, sociales, professionnelles, scolaires, de santé de justice, de logement, financière administrative, troubles du comportement, violence, déviance, délinquance…

Au quotidien et dans un souci de continuité d’intervention, le travail entreprit avec les jeunes de plus de 21 ans est axé sur l’autonomie. Nous cherchons à les responsabiliser dans leurs démarches avec un accompagnement moins soutenu. Nous tendons à les orienter plus rapidement vers les structures de droit commun.

Le travail avec la famille s’avère indispensable, mais doit toujours se faire avec l’accord du jeune y compris pour les jeunes majeurs.

Nos Principes

  • La libre adhésion : Il s’agit avant tout d’établir une relation de confiance, qui pourra s’inscrire dans la durée, préalable à toutes les actions éducatives et relations durables. Ce principe met en avant l’idée « d’aller vers » , l’acceptation mutuelle de la relation proposée pour les aider à réaliser leur choix de vie.
  • Le non-mandat : Il implique que les personnes rencontrées ne sont pas désignées nominativement, ni par l’instance administrative ni par l’instance judiciaire. Le non-mandat n’exclut pas la commande sociale.
  • L’anonymat exclut toute diffusion de dossier ou document nominatif et l’éducateur de Prévention Spécialisée ne retranscrit aux professionnels des structures de droit commun que ce que le jeune lui a autorisé. L’éducateur de rue a un devoir de discrétion et de confidentialité à l’égard des jeunes avec lesquels il entretien une relation éducative. 
  • Le secret professionnel : Cette notion est au cœur de l’identité de tous les travailleurs sociaux œuvrant dans le champ de la protection de l’enfance. C’est parce que nous ne sommes pas obligés de livrer des secrets qui nous sont confiés que nous pouvons instituer une relation de confiance et exercer notre métier.
  • Le secret professionnel est un droit, mais aussi un devoir et un outil de travail indispensable. Le partage des informations est strictement lié à ce qui est nécessaire à l’accomplissement de la mission de protection de l’enfance (en particulier dans le cadre de l’article 375 du Code Civil). En dehors de ce contexte, il ne peut être exigé des éducateurs de prévention spécialisée qu’ils délivrent des informations concernant les jeunes.
  • Le travail en partenariat : Le travail en équipe pluridisciplinaire et le partenariat. Ce principe s’inscrit dans le cadre des missions de la prévention spécialisée dans la mesure où il n’est pas possible pour les éducateurs d’agir seuls. Ils se doivent de travailler en réseau et en complémentarité avec d’autres intervenants sociaux, d’autres professionnels 

Nos Pratiques Professionnelles 

  • Présence sociale : c’est une présence fréquente et régulière aux moments et aux endroits où les jeunes ont l’habitude de se retrouver.
  • Les objectifs : Etre connu et reconnu, Etablir des liens propices à la relation de confiance,Ecouter et observer
  • Entretiens individuels, Objectifs : Rassurer, sécuriser, établir une relation de confiance, Aider à la formulation et à la réalisation d’un projet personnel
  • Accompagnements socio-éducatifs, Objectifs : Accompagner le jeune dans son projet Aider le jeune à prendre de la distance face aux difficultés, Favoriser son expression en l’orientant vers la recherche de solutions, Orienter le jeune, le mettre en relation et/ou l’accompagner physiquement vers les structures de droit commun ou tout autre lieu nécessaire à la réalisation de son projet
  • Actions collectives : Café Parents pour soutenir la parentalité, Action de prévention : contre les risques des accidents domestiques, les dangers d’Internet, la prévention routière…..
  • Nos partenaires : les travailleurs sociaux des collectivités territoriales, de l’Education Nationale et du secteur associatif. Les divers salariés des champs de l’Education Nationale, de l’Aide Sociale à l’Enfance, du logement, de la formation et de l’emploi, de la justice, de la santé, du loisir et de la promotion du lien social.

Nos Objectifs Spécifiques

Soutien à la parentalité et travail auprès des familles. (Valoriser les compétences des familles, recréer du dialogue et du lien, repositionner chacun dans son rôle, rappeler les droits et les devoirs de chacun, réguler les conflits). Protection de l’enfance. Autonomisation. Prévention de l’absentéisme, du décrochage scolaire et de la déscolarisation. Insertion socioprofessionnelle. Prévention des risques d’addiction.

2) Le service social et économique « La Fourmi : levier pour l’emploi »

La Fourmi est un chantier d’insertion qui offre aux jeunes un suivi personnalisé pour l’élaboration d’un projet social et professionnel. Pour cela, deux types de contrats sont utilisés : les contrats courts « FAJ » (fonds d’Aide aux Jeunes)  et les contrats aidés.

Sont disponibles dans ce service 5 professionnels d’horizons divers encadrés par une chef de service Sophie Deblock. Une vingtaine de jeunes travaillent en insertion à la fourmi et bénéficient d’un accompagnement personnalisé. 

Notre mission : Permettre aux jeunes de s’insérer professionnellement et socialement pour un relais vers le droit commun et une insertion solide et durable.

DÉMÉNAGEMENTS ET LIVRAISONS: UNE ACTION DE SOLIDARITÉ POUR AIDER LES FAMILLES À FAIBLE RESSOURCES

Ce domaine demande aux jeunes, méthodes et organisation, mais aussi solidarité et résistance. Les jeunes doivent avoir le goût de l’effort, Notamment pour appréhender le montage et le remontage de meubles parfois très volumineux. Les jeunes qui déménagent se sentent utiles en rendant un service aux familles les plus en difficulté.

L’ATELIER DECO

L’atelier a prouvé son succès en termes d’accompagnement des jeunes en insertion :

A travers une activité valorisante, il permet de restaurer l’image de soi des jeunes, image rendue négative par un long parcours d’échecs.
Il permet également de reprendre confiance en soi, d’oser s’exprimer dans un groupe, de respecter les fondamentaux du monde du travail (horaires, respect du règlement, prise en compte des collègues,…), De se concentrer sur une activité statique et de reproduire des gestes simples (mesurer avec des outils simples, utiliser les 4 opérations).

Ce support sans risque, de meubles usagés permet de créer un contexte de travail rassurant. Le poste de travail évite le soutien d’un entretien en tête à tête, le dialogue en est ainsi facilité. Le contexte est propice à la valorisation, les notions de « faire avec » rassurent et dédramatisent la peur de l’échec. Aider les jeunes accueillis à trouver en eux les ressources nécessaires pour aborder d’autres milieux professionnels moins protecteurs et de ce fait plus déstabilisants. 

Ce support va aussi permettre aux jeunes de découvrir et d’utiliser de nouvelles compétences qui contribueront à la construction de leur parcours professionnel.

L’accueil des salariés se fait lors de trois séances de trois heures. Des projets « meubles déco » sont mis en place pour l’année.

Fonctionnement de l’atelier :

  • Récupération de meubles auprès de particuliers
  • Réhabilitation des meubles avec un encadrant et les jeunes
  • La création de petits meubles 
  • La vente en ligne des meubles grâce à une page facebook
  • L’amplification de la vente en magasin AASEAA (à Rosières)
  • Le développement de la vente chez partenaires insertion (Foyer Aubois) et hors insertion

Fonctionnement du service

Une permanence d’accueil sans rendez-vous : chaque mardi les jeunes postulants sont reçus en permanence par la chef de service pour un entretien qui peut déboucher sur un contrat CUI ou un FAJ.

Tous les matins l’équipe complète se retrouve avant de partir sur les différents chantiers programmés pour la journée. C’est l’occasion pour l’équipe encadrante de faire un rappel des consignes et règles de sécurité. 

Les actions professionnelles / encadrants techniques : l’encadrement technique sur les chantiers est indispensable pour guider, orienter, transmettre et soutenir le projet du jeune.

3) Le Service « Hébergement, suivis Sociaux »

Aller vers la page "BAUX GLISSANTS"

3 Educatrices spécialisées, dont la coordinatrice, gèrent une trentaine de logements temporaires pour l’accompagnement des jeunes sans domicile. Une des travailleuses sociales s’occupe exclusivement des accompagnements sociaux liés au logement (ASLL) dans le cadre du FSL (fonds solidarité logement).

Le service « hébergement/accompagnement social » fait partie intégrante de l'établissement de prévention spécialisée de l'AASEAA.

SERVICE HÉBERGEMENT/ACCOMPAGNEMENT SOCIAL :

Présentation générale:

Concernant l'ASLL (Accompagnement Social Lié au Logement), conformément au cahier des charges, la mission est de soutenir et accompagner les personnes éprouvant des difficultés particulières à accéder ou à se maintenir dans un logement.

Les éducateurs du service hébergement ont quant à eux pour mission de soutenir et accompagner dans l'insertion par et vers l'hébergement et le logement les jeunes de 18 à 25 ans cumulant des difficultés d'ordre social.

Missions générales : 

  • Insertion sociale culturelle et professionnelle durable dans le logement en s'appuyant sur l’insertion protection de l'enfance
  • Prévention de l'exclusion, de la marginalisation et des risques d'inadaptation

Missions spécifiques :

  • Favoriser l'autonomie des jeunes et des familles, savoir faire émerger leur projet
  • Assurer la sécurité et la mise à l'abri des usagers
  • Etre le lien entre les différents organismes
  • Informer des droits et devoirs des publics

L'équipe:

  • coordinateur du service hébergement/ accompagnement social :
  • référent technique au sein du service hébergement/accompagnement social intervenante sociale auprès du public

Sylvie Lourdel, éducatrice spécialisée :

  • Accompagnement social et éducatif
  • Elaboration du diagnostic social, budgétaire et éducatif et accompagnement de proximité des ménages en ASLL

 
Les demandes d'hébergement peuvent être adressées au service hébergement ou transiter par le SIAO.

Typologie des logements et spécificités de l'accompagnement social :

  • Hébergement sur site éclaté de jeunes gens défavorisés âgés de 18 à 25 ans se déclinant de la façon suivante
  • Une chambre en FJT (Foyer Jeunes Travailleurs)
  • Logements du studio au T2 répartis sur les différents quartiers de Troyes et de son agglomération
  • Des logements en baux glissants, cela permet une réponse appropriée à l'accueil de couples, familles, célibataires,
  • dans un cadre individuel qui favorise l'apprentissage et/ou l'accès à l'autonomie.
  • L'insertion par le logement de jeunes marginalisés et désocialisés, type de public éloigné des différents dispositifs d'insertion.
  • Pour le déclenchement d'une mesure d'ASLL la procédure est différente, elle est décidée par le Conseil Départemental de l'Aube. L'assistante sociale instruit la demande et la transmet au Conseil Départemental de l'Aube dans le cadre du FSL (Fonds de Solidarité du Logement).

4) L’ASLH « Québec »

Allez vers la page  "L’ALSH « Québec »"

Cet accueil loisirs sans hébergement est dirigé par un directeur  accompagné d’un animateur permanent ainsi que de 2 animateurs qui viennent en renfort durant les vacances scolaires. L’accueil de loisirs Québec est ouvert tous les mercredis et vacances scolaires du lundi au vendredi. L’équipe est soutenue par la chef de service . La structure accueille des enfants de 6 à 14 ans et met en place des activités culturelles, ludiques et sportives. Elle sert aussi de support à l’équipe de Prévention Spécialisée rue, dans le cadre d’un partenariat étroit et efficace.

En octobre 2012, l’équipe de prévention a entamé l’écriture de son projet d’établissement et de ses fiches de postes.

Cela lui a permis notamment de se repositionner par rapport à ses missions :

  • La prévention de l’exclusion, de la marginalisation et des risques d’inadaptation
  • L’accompagnement vers une insertion durable : sociale et culturelle, scolaire et professionnelle

Lieu et horaires d'ouverture du centre de loisirs :

Les mercredis et vacances scolaires du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Les enfants qui fréquentent le club sont âgés de 6 à 14 ans et habitent principalement au quartier des Chartreux.

Mission du club :
Les enfants viennent au club pour passer des VACANCES. C'est un droit : « l'enfant a droit aux loisirs, au jeu et à la participation à des activités culturelles, artistiques et sportives » (cf art.3. 1 de la convention Internationale des Droits de l'enfant).

En effet, ils attendent de leurs vacances :

  • De s'y amuser
  • De jouer avec des copains
  • De rire
  • De découvrir des activités
  • De s'exprimer, de créer, d'agir sur les matériaux
  • De s'approprier l'espace
  • L'ALSH présentation : accueil loisirs sans hébergement
  • L'ALSH Québec est une structure emblématique et atypique au sein du quartier des Chartreux.

Les enfants sont de plus en plus nombreux à le fréquenter. Les projets portés par la direction se dirigent de plus en plus vers la découverte du monde extérieur pour des enfants qui, pour la grande majorité ne partent pas en vacances. 

Le tout, grâce au dynamisme de l'équipe. Les idées fusent et la participation active des enfants est une pratique qui semble toute naturelle pour l'équipe.

Le travail de l'équipe s'organise autour de différents objectifs pédagogiques :

  • Apprendre aux enfants à vivre en groupe
  • Favoriser les activités créatrices

LES PARTENAIRES 

Un travail de partenariat efficace grâce à l’adhésion de chaque partenaire au projet.

  • Foyer Aubois
  • Boutique Boulot
  • Association intermédiaire 10 de Cœur
  • Pôle Emploi
  • Mission locale
  • GEIQ
  • Organismes de formation (GRETA, AFPA …)
  • Services sociaux, 
  • Conseil Départemental de l'Aube
  • Educateurs de rue AASEAA et AJD
  • Entreprises
  • Collectivités locales
  • FSE

Nous contacter

PREVENTION SPECIALISEE

Domaine de l’Essor
34 rue Jules Ferry, CS 60400
10430 ROSIERES

Tel : 06 46 58 53 61

Mail : aminata.faty@aase.asso.fr

Contacts :

Chef de Service : Valérie Millet
Mail : valerie.millet@aase.asso.fr
Tel : 06 13 60 10 87 

La Fourmi
Chef de Service : S. DEBLOCK
Sophie.deblock@aase.asso.fr
Tel : 03 25 75 55 82 – Portable : 06 12 81 51 78

Type d’accueil :

  • Prévention spécialisée Rue : Jeunes de 6 à 26 ans et PRIORITAIREMENT de 11 à 21 ans.
  • Accompagnement éducatif, suivi individualisé proposant une écoute, des pistes des orientations, une méthodologie afin de permettre le retour à l’accès aux structures de droit commun.
  • La Fourmi : Chantier d’insertion offrant un suivi personnalisé et l’élaboration d’un projet social et professionnel.
  • Hébergement, suivis sociaux : Gestion d’une trentaine d’appartements de logements temporaires pour l’accompagnement des jeunes sans domiciles.
  • L’ASLH « Quebec » : Accueil loisirs sans hébergement pour des enfants de 6 à 14 ans. Mises en place d’activités culturelles, ludiques et sportives.
Dons & contributions